Une lettre de Ludger Tenryu et Laurence Tenbreul

Etienne 52

À l‘occasion du 25° anniversaire du décès d’Etienne/Senku Mokusho Zeisler, nous avons étés profondément touchés de revoir ses photos publiées dans le Site Mokusho 25.

Elles rendent particulièrement vivants les souvenirs qui nous rattachent à lui :

Tout d’abord sa façon directe, sans artifices, sans annotations personnelles de traduire les Kusens de Sensei, révélant une honnêteté profonde et naturelle concernant son Maître et son enseignement, et une fidélité qui s’est concrétisée par la suite dans les fonctions qu’il a dû prendre après la mort de Maître Deshimaru.

Ayant reçu le Dempo de Niwa Zenji, il a pris cet héritage sans prétention, comme une mission, bien que lourde, à prendre naturellement en charge, rendant ainsi hommage au « continuer Zazen éternellement » de son précédent Maître.

Etienne qui était de nature secrète, même introvertie, très peu disposé à parler de ce qui le touchait de près, retrouvait, assis en Zazen, sa véritable place dans le monde. Les anciennes images qu’on a de lui en sont une bonne illustration.

En effet, au-delà des mots qu’il a utilisés dans ses Kusens, c’est surtout dans le silence de l’assise et non dans la parole que se révélaient la profondeur de sa nature et l’authenticité de sa foi.

 

 

 

 

Ludger Tenryu et Laurence Tenbreul

Mokushozan Jakkoji

Shogozan Zenkoji

FaLang translation system by Faboba
DESIGN BY WEB-KOMP